Jelena Jureša

APHASIA

APHASIA désigne en termes médicaux l’incapacité de parler ou de trouver les mots exacts. APHASIA reconstitue une soirée au cœur d’une boîte de nuit, dans une ville ayant connu la guerre, une trentaine d’années après celle-ci. Parmi la foule en sueur qui fait la fête, une femme qui danse reconnaît soudainement le DJ. Elle observe attentivement ses mouvements, les comparant à ceux qu’elle a connus il y a trente ans, et reconnaît petit à petit le visage d’un criminel de guerre qui n’a jamais été condamné : « l’homme qui donne des coups de pied aux morts ». Dans APHASIA, Jureša, accompagnée des musiciens Alen et Nenad Sinkauz et de la danseuse-comédienne Ivana Jozić, questionne les dynamiques de polarisation, d’obéissance à l’autorité et la tentation de la violence de groupe. Dans un décor de boîte de nuit, elle nous confronte à l’absurdité qui résulte du silence collectif entourant des crimes et dans lequel les passant·es jouent un rôle central. Que signifie être un·e témoin et un·e participant·e silencieux·euse à la violence ?

de / avec

Concept et mise en scène : Jelena Jureša | Performeur·ses : Ivana Jozić, Alen Sinkauz, Nenad Sinkauz | Chorégraphie : Ivana Jozić et Quan Bui Ngoc | Musique : Alen et Nenad Sinkauz | Son : Hrvoje Pelicarić | Adaptation des textes : Asa Mendelsohn, basés sur un monologue de Barbara Matejčić (Aphasia film et installation filmique, 2019) | Conseils dramaturgiques : Thomas Bellinck et Sara Oklobdžija | Archives cinématographiques : Royal Belgian Film Archive (CINEMATEK), Filmarchiv Austria, International Criminal Tribunal for the former Yugoslavia (ICTY), Österreichische Mediathek, ZDF archive Berlin | Concept vidéo et montage : Jelena Jureša | Effects spéciaux : Dejan Šolajić | Scénographie : Stef Stessel | Lumières : Stef Stessel, Simon Neels | Conseils scientifiques : Christophe Busch | Direction technique : Simon Neels | Soutien technique : Maxim Maes | Programmation : Merel Vercoutere (KAAP) | Coordinateur·ices du projet : Sandra Raes Oklobdžija (ROBIN) & Rolf Quaghebeur (KAAP) | Aide à la production : Kaat Balfoort, Jachym Vandenabeele
Production : KAAP en collaboration avec ROBIN | Coproduction : Kunstenfestivaldesarts, ROBIN, De Singel, Workspacebrussels, Hannah Arendt Institute | Développé à Co-laBo | Avec le soutien de : Vlaamse Overheid, MOUSSEM, Nomadic Art Centre, Royal Academy of Fine Arts (KASK), School of Arts of University College Ghent
Cette performance est développée à partir du film APHASIA, 2019

APHASIA désigne en termes médicaux l’incapacité de parler ou de trouver les mots exacts. APHASIA reconstitue une soirée au cœur d’une boîte de nuit, dans une ville ayant connu la guerre, une trentaine d’années après celle-ci. Parmi la foule en sueur qui fait la fête, une femme qui danse reconnaît soudainement le DJ. Elle observe attentivement ses mouvements, les comparant à ceux qu’elle a connus il y a trente ans, et reconnaît petit à petit le visage d’un criminel de guerre qui n’a jamais été condamné : « l’homme qui donne des coups de pied aux morts ». Dans APHASIA, Jureša, accompagnée des musiciens Alen et Nenad Sinkauz et de la danseuse-comédienne Ivana Jozić, questionne les dynamiques de polarisation, d’obéissance à l’autorité et la tentation de la violence de groupe. Dans un décor de boîte de nuit, elle nous confronte à l’absurdité qui résulte du silence collectif entourant des crimes et dans lequel les passant·es jouent un rôle central. Que signifie être un·e témoin et un·e participant·e silencieux·euse à la violence ?

performance / une co-production moussem

12/05/22 - 14/05/22
Kunstenfestivaldesarts