Roland Gunst_John K Cobra / Moussem

SPIRIT CAPITAL The Seat of Memory

Interview Roland Gunst SPIRIT CAPITAL

SPIRIT CAPITAL fait référence à un objet de la tradition luba (Congo) : un repose-tête en bois, souvent orné à la base de deux figures féminines identiques. Ces objets font office de lieux de mémoire ou de contenant d’esprit et d’histoire. Ils font partie d’une infrastructure historique complexe, réflexive et historique au sein de la communauté luba.

Domination must envelop the subjugated, the colonised, and maintain them in a more or less permanent state of trance, intoxication, and convulsion so that they are incapable of thinking lucidly for themselves. – Achille Mbembe

Deux performeuses, d’apparence identique se meuvent à travers l’espace théâtral. La scénographie évoque le « Bungalow tropical », une structure résidentielle installée par les coloniaux au Congo et subdivisée selon le principe de « zoning » : la ségrégation stricte des espaces de circulation pour blancs (les résidents coloniaux) et pour noirs (le personnel domestique local). Lesdits boys, les jeunes noirs qui y travaillaient, imitaient le comportement et le style du l’oppresseur blanc et se les appropriaient. Ce fut la genèse d’une riche tradition de « sapologie » ou « SAPE » : des pratiques performatives, identitaires de dandysme congolais, une contre-culture face à la séparation spatiale, sociale et raciale des corps.

SPIRIT CAPITAL transforme la scène en un lieu ritualisé et invite à un voyage spatial et mental dans lequel des corps historiquement opprimés peuvent rejeter les chaînes de l’Histoire et s’en libérer à travers des mouvements, des paroles, des sons, de la musique et des métamorphoses visibles.

site web Roland gunst

 

de / avec

Concept & direction: Roland Gunst_John K Cobra
Choreography: Moya Michael
Performers: Doris Bokongo Nkumu & Nathalie Bokongo Nkumu (Les Mybalés)
Text: Roland Gunst_John K Cobra & Esther Severi
Dramaturgy: Esther Severi
Soundscape: Laryssa Kim
Light design: Stef Stessel
Scenography & costumes: Andrea Kränzlin
Engineer: Pieter Kint
Narrator: Maravilha Munto 

Production: John K Cobra institute of Videoartfacts, Moussem Nomadisch Kunstencentrum
Co-production: deSingel, Kunstencentrum Vooruit, Kaaitheater, d e t h e a t e r m a k e r
Supported by: de Vlaamse Gemeenschap, VGC en de Algemene Afvaardiging van de Vlaamse Regering in zuidelijk Afrika, Sabam
Thanks to: Arsenaal/Lazarus, Latitudes Art Fair, The Centre for the Less Good Idea

 

SPIRIT CAPITAL fait référence à un objet de la tradition luba (Congo) : un repose-tête en bois, souvent orné à la base de deux figures féminines identiques. Ces objets font office de lieux de mémoire ou de contenant d’esprit et d’histoire. Ils font partie d’une infrastructure historique complexe, réflexive et historique au sein de la communauté luba.

Domination must envelop the subjugated, the colonised, and maintain them in a more or less permanent state of trance, intoxication, and convulsion so that they are incapable of thinking lucidly for themselves. – Achille Mbembe

Deux performeuses, d’apparence identique se meuvent à travers l’espace théâtral. La scénographie évoque le « Bungalow tropical », une structure résidentielle installée par les coloniaux au Congo et subdivisée selon le principe de « zoning » : la ségrégation stricte des espaces de circulation pour blancs (les résidents coloniaux) et pour noirs (le personnel domestique local). Lesdits boys, les jeunes noirs qui y travaillaient, imitaient le comportement et le style du l’oppresseur blanc et se les appropriaient. Ce fut la genèse d’une riche tradition de « sapologie » ou « SAPE » : des pratiques performatives, identitaires de dandysme congolais, une contre-culture face à la séparation spatiale, sociale et raciale des corps.

SPIRIT CAPITAL transforme la scène en un lieu ritualisé et invite à un voyage spatial et mental dans lequel des corps historiquement opprimés peuvent rejeter les chaînes de l’Histoire et s’en libérer à travers des mouvements, des paroles, des sons, de la musique et des métamorphoses visibles.

site web Roland gunst

 

performance / une production moussem