THE EDIBLE LIBRARY OF BRUSSELS – Bárbara Prada

Moussem Gallery

Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, Moussem s'engage dans d'autres formes de présentation. Nos bureaux dans la Ravenstein Gallery sont transformés en l'espace d'exposition Moussem Gallery. Bárbara Prada est la première artiste que nous présentons dans ce contexte.

THE EDIBLE LIBRARY OF BRUSSELS – Bárbara Prada
Gratuit - sur réservation - mardi jusqu'a samedi - 12:00 > 19:00
Ravensteingalerij 46 - 1000 Brussel
Bárbara Prada est présente tous les samedis
Co-Présentation: BXL UNIVERSEL II : MULTIPLI.CITY

> RESERVEZ

Pour Bárbara Prada, la nourriture n'est pas seulement une source de nutrition. C'est aussi un outil puissant pour explorer les identités individuelles et collectives, les interactions culturelles et la politique. Ce credo constitue le point de départ de ses recherches, qu'elle traduit par des installations multisensorielles et des rituels performatifs. Elle s'appuie sur le savoir populaire et les stratégies participatives. Elle s'intéresse aux recettes et techniques oubliées de culture et de conservation des aliments, à l'évolution historique de la gastronomie et à la représentation - souvent symbolique - de l'alimentation dans les arts visuels et la littérature.

Son travail réfléchit aux trajectoires historiques et contemporaines de produits spécifiques, qui sont inévitablement liées à l'histoire de la colonisation et du capitalisme. Mais le cœur de sa pratique réside dans la collecte de souvenirs intimes liés à la nourriture et aux rituels qui l'entourent, qui prennent souvent une qualité presque lyrique. La nourriture que nous consommons et les expériences qui y sont associées font de nous ce que nous sommes. Littéralement, parce que la nourriture nourrit les cellules de notre corps. Et métaphoriquement, parce que l'expérience de la nourriture façonne presque tous les aspects de notre vie sociale.

The Edible Library est le dernier projet de recherche de Bárbara Prada. Il est le résultat d'une résidence de deux mois à Bruxelles qui culminera par une installation immersive. Dans un labyrinthe d'étagères, l'artiste rassemble une sélection d'objets locaux et d'histoires liées à la nourriture, qui ont été apportés par des producteurs, des bars, des restaurants, des habitants et des artistes locaux. L'installation contient des ingrédients biologiques, des recettes familiales, des ustensiles de cuisine, des poèmes et des livres de cuisine et fonctionne comme une carte de "l'esprit collectif". Il retrace l'évolution de la gastronomie à Bruxelles avant et après l'arrivée des immigrants, qui ont apporté avec eux de nouveaux ingrédients et de nouvelles recettes. Ce faisant, ils ont enrichi la cuisine locale. 

Porteuse de connaissances partagées, la bibliothèque n'est jamais complète. Les visiteurs sont invités à écrire leurs propres souvenirs, en utilisant de l'encre de calmar sur du papier de riz. Ils peuvent alors choisir d'ajouter leurs souvenirs et leurs recettes à la bibliothèque pour élargir la collection, ou de les offrir à l'eau bouillante. Ces souvenirs et ces recettes vont disparaître pour renaître à nouveau. - Alicja Melzacka

Bárbara Prada est une artiste écoféministe péruvienne, née dans un pays riche en traditions, coloré de saveurs vibrantes et d'une collectivité religieuse. Son travail et ses recherches tournent autour des thèmes de l'alimentation, des mémoires collectives et de la performance. Elle présente la nourriture comme un façonneur de goût, d'identité et de mémoire. Ses projets artistiques visent à faire prendre conscience au public de la manière dont l'alimentation peut redéfinir l'écologie sociale, les réalités dans lesquelles nous vivons et l'histoire universelle. L'ingrédient commun qui pimente son œuvre est l'envie de générer de la mélancolie, du détachement et de l'équilibre. Il dépeint la beauté et le paysage douloureux qui proviennent de la vie humaine, non humaine et artificielle. Parmi les projets artistiques précédents, on peut citer The Memory Shop, The Mummification ritual and The Recapitulation space.

de / avec

Une production de Moussem avec le soutien de: VGC, La Région de Bruxelles Capitale & Koning Boudewijnstichting

en collaboration avec

Dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, Moussem s'engage dans d'autres formes de présentation. Nos bureaux dans la Ravenstein Gallery sont transformés en l'espace d'exposition Moussem Gallery. Bárbara Prada est la première artiste que nous présentons dans ce contexte.

THE EDIBLE LIBRARY OF BRUSSELS – Bárbara Prada
Gratuit - sur réservation - mardi jusqu'a samedi - 12:00 > 19:00
Ravensteingalerij 46 - 1000 Brussel
Bárbara Prada est présente tous les samedis
Co-Présentation: BXL UNIVERSEL II : MULTIPLI.CITY

> RESERVEZ

Pour Bárbara Prada, la nourriture n'est pas seulement une source de nutrition. C'est aussi un outil puissant pour explorer les identités individuelles et collectives, les interactions culturelles et la politique. Ce credo constitue le point de départ de ses recherches, qu'elle traduit par des installations multisensorielles et des rituels performatifs. Elle s'appuie sur le savoir populaire et les stratégies participatives. Elle s'intéresse aux recettes et techniques oubliées de culture et de conservation des aliments, à l'évolution historique de la gastronomie et à la représentation - souvent symbolique - de l'alimentation dans les arts visuels et la littérature.

Son travail réfléchit aux trajectoires historiques et contemporaines de produits spécifiques, qui sont inévitablement liées à l'histoire de la colonisation et du capitalisme. Mais le cœur de sa pratique réside dans la collecte de souvenirs intimes liés à la nourriture et aux rituels qui l'entourent, qui prennent souvent une qualité presque lyrique. La nourriture que nous consommons et les expériences qui y sont associées font de nous ce que nous sommes. Littéralement, parce que la nourriture nourrit les cellules de notre corps. Et métaphoriquement, parce que l'expérience de la nourriture façonne presque tous les aspects de notre vie sociale.

The Edible Library est le dernier projet de recherche de Bárbara Prada. Il est le résultat d'une résidence de deux mois à Bruxelles qui culminera par une installation immersive. Dans un labyrinthe d'étagères, l'artiste rassemble une sélection d'objets locaux et d'histoires liées à la nourriture, qui ont été apportés par des producteurs, des bars, des restaurants, des habitants et des artistes locaux. L'installation contient des ingrédients biologiques, des recettes familiales, des ustensiles de cuisine, des poèmes et des livres de cuisine et fonctionne comme une carte de "l'esprit collectif". Il retrace l'évolution de la gastronomie à Bruxelles avant et après l'arrivée des immigrants, qui ont apporté avec eux de nouveaux ingrédients et de nouvelles recettes. Ce faisant, ils ont enrichi la cuisine locale. 

Porteuse de connaissances partagées, la bibliothèque n'est jamais complète. Les visiteurs sont invités à écrire leurs propres souvenirs, en utilisant de l'encre de calmar sur du papier de riz. Ils peuvent alors choisir d'ajouter leurs souvenirs et leurs recettes à la bibliothèque pour élargir la collection, ou de les offrir à l'eau bouillante. Ces souvenirs et ces recettes vont disparaître pour renaître à nouveau. - Alicja Melzacka

Bárbara Prada est une artiste écoféministe péruvienne, née dans un pays riche en traditions, coloré de saveurs vibrantes et d'une collectivité religieuse. Son travail et ses recherches tournent autour des thèmes de l'alimentation, des mémoires collectives et de la performance. Elle présente la nourriture comme un façonneur de goût, d'identité et de mémoire. Ses projets artistiques visent à faire prendre conscience au public de la manière dont l'alimentation peut redéfinir l'écologie sociale, les réalités dans lesquelles nous vivons et l'histoire universelle. L'ingrédient commun qui pimente son œuvre est l'envie de générer de la mélancolie, du détachement et de l'équilibre. Il dépeint la beauté et le paysage douloureux qui proviennent de la vie humaine, non humaine et artificielle. Parmi les projets artistiques précédents, on peut citer The Memory Shop, The Mummification ritual and The Recapitulation space.

art visuel / une production moussem