CHATHA / Aïcha M’Barek & Hafiz Dhaou

ARTISTES EN RÉSIDENCE:

Tout deux nés à Tunis, Aïcha M'Barek et Hafiz Dhaou créent ensemble depuis 1995. En 2005 ils fondent la compagnie CHATHA. Cet été ils sont en résidence chez Moussem où ils créeront la pièce Sacré Printemps.

(Vous pouves lire la traduction de l'interview avec Aïcha M'Barek et Hafiz Dhaou dans la section 'productions')

réalisations

Après avoir intégré le Conservatoire de Musique et Danse de Tunis, Aïcha rejoint Hafiz au sein du Sybel Ballet Théâtre. Ils participent notamment aux différents projets de Fadhel Jaziri, Samir Agrbi, NOUBA, HADHRA, NOUJOUM, SABA.

Avant d’effectuer un Master IUP Métier des Arts et de la Culture (Lyon 2), elle devient danseuse interprète dans Temps de feu, Cie Anouskan, chorégraphe Sophie Tabakov. La rencontre avec Fadhel Jaïbi à Tunis lors d’un stage marquera son parcours.

Tout deux tournent en 1995 pour la Cie Sybel Ballet au Théâtre en Tunisie et à l’étranger avec Chutt, Ikaa, Karakouz, Elexir, Sans Obscure, tout en se consacrant à des études cinématographiques au sein de l’Institut Maghrébin de Cinéma (IMC) à Tunis.

En 2000, Aîcha et Hafiz obtiennent une bourse de l’Institut Français de Coopération de Tunis et intègrent la formation de l’Ecole Supérieure du CNDC d’Angers. En 2001, Hafiz participe à la Chorégraphie de Inta Omri ; Aïcha imagine la chorégraphie du quatuor Essanaï (L’artisan). En 2002, elle crée le solo Le Télégramme, obtient mention Bien du jury du CNDC/Angers – il crée le solo Zenzena (le cachot). En 2003, Hafiz danse pour Abou Lagraa dans Cutting flat puis Où Transe Il intègre la formation EX.E.R.CE dirigée par Mathilde Monnier.

En 2004, tout deux créent le duo Khallini Aïch dans le cadre des Repérages Danse à Lille.

En 2005, Ils créent la compagnie CHATHA, réalisent deux duos, Les Cartes postales Chorégraphiques dans le cadre du projet « L’Art de la rencontre » conçu par Dominique HERVIEU ; la même année, Hafiz devient danseur associé au CCN de Caen sous la direction de Héla Fattoumi et Eric Lamoureux et participe à La Maddâ’a, Pièze (Unité de pression), La Danse de pièze et 1000 départs de muscles.

En 2006, ils créent ensemble leur première pièce de groupe, le quatuor Khaddem Hazem (les ouvriers du bassin), présenté à la Biennale de la Danse-Lyon 2006. Ils déposent leurs valises à Lyon. En 2008, invités une nouvelle fois à la Biennale de la Danse de Lyon, ils créent le quintet VUEn 2009, ils accompagnent un projet de formation et de « création projet » ; naît une pièce Mon corps est un pays, projet universitaire Franco-Tunisien impliquant pendant une année en aller-retour des étudiants de Grenoble et de Tunis.

En 2010, année étrange et particulière où le couple souhaite revenir sur son trajet, comprendre ses enjeux, ses gestuelles. Ils voyagent de plus en plus loin en Afrique, en Asie, au Moyen Orient, en Amérique du nord, entretiennent une correspondance à distance qui sera la matrice de kawa, le solo écrit à deux et interprété par Hafiz. KAWA, solo à deux, est soutenu essentiellement par Bonlieu scène Nationale d’Annecy. Ils participent au DEFILE 2010 de la Biennale de la danse de Lyon et créent Mon c(h)oeur qui bat, … avec 150 habitants de Décines-Meyzieu dans le cadre de leur résidence avec le CC Le Toboggan, Décines.

En 2011, invités par le Ballet de Lorraine au Centre chorégraphique national de Nancy sous la direction de Didier Deschamps, ils créent UN DES SENS pour 28 danseurs. En mai 2011, création de Do You Believe me? dans le cadre de Meeting point 6, événement pluridisciplinaire mêlant artistes performeurs et artistes visuel sous la direction artistique de Okwi Enwezor.

Le duo participe en 2011 et 2012 à la 10 ème et 11 ème édition des Rencontres Chorégraphiques de Carthage, en tant que directeur artistique. En 2011, création de KHARBGA – jeux de pouvoir, une pièce pour six danseurs. Cette pièce représente un virage dans le travail en tandem.

En 2012, Les francophonies en limousin leur donnent carte blanche et invitent 120 habitants à contribuer au grand accueil de Nous sommes là, projet chorégraphique participatif et déambulatoire dans la ville de Limoges. En 2012 et 2013, Aicha et Hafiz sont en résidence au Théâtre Louis Aragon de Tremblay-en-France. La première année, ils créent TRANSIT, un projet pluridisciplinaire qui repose sur l’imaginaire de leur grand voisin l’Aéroport Charles de Gaulle. S’appuyant sur des conférences, rencontres, performances, workshops, ils conçoivent une exposition. TRANSIT rend visible ceux qui fabriquent le voyage et qui, souvent restent au sol, sillonnent le tarmac. Dans l’élan de leur résidence, ils signent en 2013 la création d’un duo Toi et Moi présenté au Théâtre La Parenthèse-Avignon pour La belle Scène Saint Denis.

En 2014 ils s'inspirent d'une partition musicale pour leur nouvelle création Sacré Printemps!

www.chatha.org/