SUFI NIGHT

musique/soufisme/BOZAR

de / avec

BOZAR & Moussem coproduction

Si le soufisme – le courant mystique de l’Islam – a probablement vu le jour dès l’époque du prophète Mohammed, c’est à partir du 10ème siècle qu’il a connu sa véritable éclosion. Le soufisme a nourri de grands poètes tels que Rumi et Hafez, et a donné naissance à une riche tradition musicale et spirituelle, développée au sein de diverses confréries qui se sont répandues de l’Asie à l’Afrique et à l’Andalousie. Cette tradition est restée vivace jusqu’aujourd’hui. Pour cette sixième édition (déjà !) de Sufi Night, Moussem Centre Nomade des Arts et BOZAR présentent une nouvelle fois encore un programme qui invite à la découverte.

 

Programme:


TERARKENZAAL

14:00 Workshop danse avec Duraid Abbas (A)
Sufi Night accueille le metteur en scène, comédien et danseur irakien Duraid Abbas (Strange Fruit) pour un workshop où il exposera les mystères du « Grand Ordre de Qadiri-Kisenzani ». Kisenzan est un mot kurde-syrien signifiant « personne ne sait », soit « le secret ultime ». Rompant le serment du secret de la confrérie, Abbas fait découvrir aux participants de ce workshop les similitudes entre les fêtes religieuses des Kisenzanis et le théâtre. La première partie du workshop est consacrée à une introduction aux techniques et à la signification de la danse soufie telle qu’elle est pratiquée lors de ces cérémonies religieuses. Pendant la deuxième partie de cette rencontre, les participants sont invités à participer eux-mêmes à une célébration spirituelle.
Max. 15 participants, inscrire par 
femke@moussem.be


VESTIAIRE

14:00 Diwans.org installation
Au départ de textes du poète soufi persan Hafez et du poète-philosophe allemand Goethe, l’équipe de diwans.org a mis sur pied un projet web artistique et participatif dont l’enjeu central est le dialogue interculturel entre Orient et Occident. Des artistes du monde entier sont invités à se laisser inspirer par l’oeuvre de ces grands poètes et de partager leur contribution via diwans.org. Venez vous asseoir dans le divan de Diwans. Pendant toute la durée de Sufi Night, cette installation intimiste et interactive vous permettra de découvrir le recueil de poèmes audiovisuels de diwans.org.


SALON ROYALE

Workshop créatif Diwans.org
Diwans.org vous invite à créer votre propre poème audiovisuel. Pendant ce workshop créatif, les participants se trouveront entraînés dans l’univers de diwans.org. Ils apprendront la méthode de « poétique audiovisuelle » de diwans.org pour apporter leur propre contribution au projet. Le workshop est accessible à tous les âges et ne demande pas de connaissances techniques préalables.
Max. 15 participants, inscrire par 
contact@polymorfilms.be


SALLE M

17:00 Conférence d’Abdellah Cherif Ouazzani: « Le soufisme, la voie mystique de l'islam » (F)
Abdellah Cherif Ouazzani est président de la Fondation Moulay Driss d’études théologiques et historiques, une organisation vouée à la protection et à la promotion de l’héritage culturel, scientifique et spirituel de l’Islam arabe, un accent particulier étant mis sur le Maroc. La Fondation partage ses connaissances et les résultats de ses recherches avec le public intéressé par le biais de publications, conférences et lectures.

18:00 Concert : Hassan Rahali & Ensemble Achadilia
Hassan Rahali passe son enfance dans un village près de Tétouan. Son père, Mohamed El Mamouni Rahali, l’un des grands maîtres soufis du Nord du Maroc, l’instruit dans le chant et la musique islamiques, dont l’art du Madih et du Samaâ. Hassan Rahali vit désormais à Bruxelles. Il y fonde l’ensemble Achadilia, qui tire son nom d’Abi Elhassan Echadili, le père spirituel de la tradition soufie marocaine. Pour ce concert, Achadilia se réjouit de la présence du chanteur soufi marocain Saad Temsamani.

19:00 Conférence Marc Colpaert: « Hafez et Goethe : esprits ouverts et contrepoison » (A)
Marc Colpaert situe son exposé dans le contexte historique qui a donné naissance à la poésie du Divan de Hafez et de Goethe. Il explicite en quoi ces poèmes se rapportent au soufisme et par quelles voies l’interaction des deux poètes peut ouvrir à un dialogue interculturel fécond.


SALLE HENRI LEBOEUF

20:00 Sidi Goma
Héritiers d’une tribu soufie noire originaire d’Afrique de l’Est, les Sidi Goma sont arrivés en Inde au XIIIe siècle. Ils ont su y préserver leurs danses et musiques venues d’Afrique. Au cours de leurs rituels puissants et rythmés, les danseurs entrent en transe. Soutenus par une musique allant en s’intensifiant, ils atteignent graduellement l’extase. Les rituels des Sidi Goma comprennent également des solos de malonga - un instrument à une corde se rapprochant du berimbau brésilien - et des parties dévotionnelles, plus statiques, avec prières (le Zikr) et chants rituels. L’énergie et la joie exubérantes des Sidi Goma est contagieuse, leurs rituels hypnotisants et leurs traditions, à la croisée de l’Inde et de l’Afrique, fascinantes.

Best of Young Moroccan Sufi Singers: Rafik El Maai – Abdesselam Khaloufi – Mohammed Laroussi – Marouane Hajji – Hakim Khizrane 

Les jeunes chanteurs et musiciens de ce groupe constitué spécialement pour Sufi Night proviennent de cinq confréries soufies allant de Tanger à Fès. Dès leur jeune âge, tous ont été attirés par la splendeur du répertoire spirituel soufi. Aux conservatoires de Tanger, de Tétouan et de Fès, ils se sont perfectionnés dans le chant et le jeu du luth, du violon et de l’oud. Leur répertoire perpétue la musique de l’ancienne tradition andalouse, mais aussi les proses de maîtres médiévaux tels qu’Ibn Al’Arabi et As Sushturi.

voix soliste, rebab Rafik El Maai - voix soliste, luth Abdesselam Khaloufi - voix soliste, violon Mohammed Laroussi - voix soliste Marouane Hajji - voix soliste Hakim Khizrane - voix, quanun Ahmed El Maai - alto Abdessamad Chentouf Driquich - ney Noureddine Acha - tar Mohamed Hajjaj - derbouka Ahmed Khaili

 

Dès son plus jeune âge, il était clair qu'Ismail Cosar deviendrait muezzin et imam. Il a grandi dans le village turc de Çaglayan Köyü, à 8 kilomètres de l'ancienne capitale ottomane de Bursa, où il s'est rendu après avoir terminé ses primaires. En 3 ans, il y a appris le Coran par cœur et a reçu une formation de muezzin. Aujourd'hui, cela fait 43 ans qu'Ismail Cosar travaille dans la plus grande mosquée d'Ankara : d'abord comme muezzin pendant 28 ans et, depuis 15 ans, comme imam. « Je connais les textes que je récite à la perfection, donc je peux vraiment me plonger dedans. La beauté de cette poésie me touche et je veux transmettre ce sentiment au public », explique-t-il. Jusqu'à présent, le plus grand récitant du Coran de Turquie s'est déjà produit dans 136 pays. Sur la scène du Palais des Beaux-Arts, il sera accompagné d'un chœur et d'un ensemble. Frissons garantis !

musique / invité