LA PENSÉE CRITIQUE EN ISLAM #3 : Leïla Tauil

Moussem & VUB-Crosstalks

LA PENSÉE CRITIQUE EN ISLAM #3 : Leïla Tauil
Moussem & VUB-Crosstalks
Conférence (vidéo) : Féminismes arabes séculiers et voilement du corps des femmes dans le processus de la réislamisation
Sous-titres disponible en NL, FR & EN
Publication: Le statut du Coran à la lumière de l’islamologie appliquée de Mohammed Arkoun : la thèse mu‘tazilite du Coran créé

Enseignante à l’Université de Genève (Unité d’arabe) et membre du Centre interdisciplinaire d’études de l’Islam dans le monde contemporain (UCL), Leïla Tauil est notamment spécialiste du statut des femmes musulmanes (Codes du statut personnel et de la famille et discours islamistes contemporains sur « la femme » en islam) ; des féminismes islamiques ; des féminismes arabes séculiers et de l’œuvre de Mohammed Arkoun. Elle est l’auteure de trois ouvrages : Les féministes de l’islam, de l’engagement religieux au féminisme islamique, Étude des discours d’actrices religieuses « glocales » (Éd. Pensées Féministes, 2011) ; Féminismes arabes : un siècle de combat. Les cas du Maroc et de la Tunisie (Éd. L’Harmattan, 2018) et Les femmes dans les discours fréristes, salafistes et féministes islamiques : une analyse des rapports de force genrés (Éd. Academia, 2020).

Dans sa conférence intitulée Féminismes arabes séculiers et voilement du corps des femmes dans le processus de la réislamisation, elle donne un aperçu des mouvements féministes séculiers et laïques ancrés historiquement et sociologiquement au sein des sociétés du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord d’une part, et elle analyse les postulats des discours des acteurs fréristes, salafistes, et des féministes islamiques sur la place des femmes dans l’espace privé, l’espace public et sur la question du voile, d’autre part.

Dans le texte qui accompagne la conférence, Le statut du Coran à la lumière de l’islamologie appliquée de Mohammed Arkoun : la thèse mu‘tazilite du Coran créé, elle met en exergue la thèse de l’historicité du discours coranique prônée par Arkoun et défendue par le mouvement théologique rationaliste des mu‘tazilites (VIIIe siècle) qui extraient le corpus coranique du registre impénétrable de l’éternité pour le mettre au service de la raison humaine. Une thèse rejetée par l’orthodoxie sunnite qui considère qu’il faut suivre à la lettre et de façon très stricte les textes sacrés en évitant toutes interprétations qui s’écartent de leur sens littéral.

PLUS D' INFO SUR LA SERIE LA PENSÉE CRITIQUE EN ISLAM

Disclaimer
Les réflexions et les opinions exprimées dans les conférences et les publications n'appartiennent qu'à l'auteur, et pas nécessairement aux organisations qui présentent ce programme.

 

en collaboration avec

LA PENSÉE CRITIQUE EN ISLAM #3 : Leïla Tauil
Moussem & VUB-Crosstalks
Conférence (vidéo) : Féminismes arabes séculiers et voilement du corps des femmes dans le processus de la réislamisation
Sous-titres disponible en NL, FR & EN
Publication: Le statut du Coran à la lumière de l’islamologie appliquée de Mohammed Arkoun : la thèse mu‘tazilite du Coran créé

Enseignante à l’Université de Genève (Unité d’arabe) et membre du Centre interdisciplinaire d’études de l’Islam dans le monde contemporain (UCL), Leïla Tauil est notamment spécialiste du statut des femmes musulmanes (Codes du statut personnel et de la famille et discours islamistes contemporains sur « la femme » en islam) ; des féminismes islamiques ; des féminismes arabes séculiers et de l’œuvre de Mohammed Arkoun. Elle est l’auteure de trois ouvrages : Les féministes de l’islam, de l’engagement religieux au féminisme islamique, Étude des discours d’actrices religieuses « glocales » (Éd. Pensées Féministes, 2011) ; Féminismes arabes : un siècle de combat. Les cas du Maroc et de la Tunisie (Éd. L’Harmattan, 2018) et Les femmes dans les discours fréristes, salafistes et féministes islamiques : une analyse des rapports de force genrés (Éd. Academia, 2020).

Dans sa conférence intitulée Féminismes arabes séculiers et voilement du corps des femmes dans le processus de la réislamisation, elle donne un aperçu des mouvements féministes séculiers et laïques ancrés historiquement et sociologiquement au sein des sociétés du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord d’une part, et elle analyse les postulats des discours des acteurs fréristes, salafistes, et des féministes islamiques sur la place des femmes dans l’espace privé, l’espace public et sur la question du voile, d’autre part.

Dans le texte qui accompagne la conférence, Le statut du Coran à la lumière de l’islamologie appliquée de Mohammed Arkoun : la thèse mu‘tazilite du Coran créé, elle met en exergue la thèse de l’historicité du discours coranique prônée par Arkoun et défendue par le mouvement théologique rationaliste des mu‘tazilites (VIIIe siècle) qui extraient le corpus coranique du registre impénétrable de l’éternité pour le mettre au service de la raison humaine. Une thèse rejetée par l’orthodoxie sunnite qui considère qu’il faut suivre à la lettre et de façon très stricte les textes sacrés en évitant toutes interprétations qui s’écartent de leur sens littéral.

PLUS D' INFO SUR LA SERIE LA PENSÉE CRITIQUE EN ISLAM

Disclaimer
Les réflexions et les opinions exprimées dans les conférences et les publications n'appartiennent qu'à l'auteur, et pas nécessairement aux organisations qui présentent ce programme.

 

lecture / débat / une co-production moussem